Forum city

Partagez | 
 

 you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 23 Mai - 0:08

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



La plage, l’un de tes endroits préférés à Pleasure Beach, avec la marine. Toi, du moment qu’il y a de l’eau, t’es le plus heureux des hommes, comme un poisson dans l’eau. Ironique pour quelqu’un qui a un prénom d’oiseau. Aujourd’hui, t’es en repos, mais tu ne peux t’empêcher de venir passer un peu de ton temps libre auprès de l’eau, c’est plus fort que toi. Tu étais tenté d’aller plonger quand même un peu, pour le plaisir cette fois, mais finalement Soledad a réussi à te convaincre de te contenter d’une balade sur la plage, de se boire un bon Mojito bien frais et c’est tout. Elle a beau être aussi passionné que toi, elle ne cesse de répéter qu’il faut aussi savoir décrocher de temps à autre. Après une petite heure et demi à se balader et vos verres finis, Sol t’annonce qu’elle doit rentrer. Tu l’enlaces pour lui dire au revoir et tu remontes la plage pour retourner vers ton loft. Tu prends ton temps, pieds nus, tes vans à la main, pour savourer la sensation du sable chaud sous tes pieds. Tu as le temps, tu n’habites pas loin, ayant l’énorme chance d’avoir un logement en bordure de plage, et puis, de toute façon, personne ne t’attend chez toi, hormis tes animaux de compagnie. En chemin, une silhouette au loin t’intrigue. Et à la façon qu’à ton corps de réagir, t’es presque certain qu’il s’agit de Zelda. Pourtant, tu ne l’as pas revu depuis près de quatorze ans. Et puis, il n’est jamais revenu jusque-là, pourquoi il serait-là ? Non, ça ne peut pas être lui. Tu continues d’avancer, ne pouvant détacher ton regard de cette silhouette. Tu dévie de ta trajectoire, sans même le voir. Allant plus vers la direction où se tient cette personne. Inconsciemment, tu veux en avoir le cœur net, alors t’appelles au loin. « Zelda, c’est toi ? »
crédit by miss horan pour La vie est belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 23 Mai - 17:22

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Aujourd'hui, exceptionnellement, j'avais fermé la pâtisserie une heure plus tôt pour aller faire un tour sur le bord de mer. Ah non, ce n'était pas pour profiter de la mer ou pour me promener mais parce que j'avais rendez vous avec le propriétaire du local qui j'aimerais éventuellement loué pour y monter une seconde boutique mais ce coup ci au bord de la plage.

Je vistais et discutais avec cette personne pendant un peu plus d'une heure avant de lui serrer la main et de partir. J'appelais rapidement mon banquier en m'éloignant de la plage pour lui dire que l'achat ne se ferait pas pour le moment, l'endroit ne me convenant pas.

A peine mon téléphone rangé dans la poche arrière de mon jean que j'entendais quelqu'un m'appeler par mon prénom mais c'était tout simplement impossible. Cette voix, j'aurais pu la reconnaître au milieu de milliers d'autres voix. Je savais qu'il était sur l'île mais il était impossible qu'il ait pu me reconnaître alors que 14 années s'étaient passé depuis la dernière fois qu'il avait pu croisé mon regard.

Je me retournais malgré tout en ralentissant puis me rendis compte que c'était bien Iago devant moi et qui venait de m'appeler. Devais je lui dire que c'était moi ou au contraire lui faire croire qu'il se trompait de personne ? Après tout ce que j'avais appris sur son compte par les habitants de l'île qui venait se servir dans ma pâtisserie me faisait penser que je n'avais plus de place dans sa vie et qu'il m'avait oublié.

- Excusez moi mais vous devez vous tromper de personne...

Rien que ses quelques mots avaient réussi à faire battre mon coeur comme il n'avait jamais battu depuis 14 longues années.
by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 23 Mai - 22:02

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Tu n'es pas réellement certain qu’il s’agisse bien de Zelda. Tu n’es même pas certain du tout. Après tout, cela fait bien quatorze ans que tu ne l’a pas revu. Il a eu le temps de changer depuis tout ce temps. Pourtant, tout ton corps lui, est attiré vers cette silhouette. Tout ton corps et surtout ton cœur, lui, te dit, que c’est bel et bien ton meilleur ami, qui se trouve, là, sur cette même plage que toi. Alors tu mets la raison de côté, et tu écoutes ce que tes émotions te dictent : aller vers lui, aller lui parler, t’assurer que c’est bien Zelda. Et puis, au pire, si ce n’est vraiment pas lui, tu t’excuseras et tu repartiras chez, probablement très déçu. Car oui, même après toutes ces années, t’espère encore très souvent pouvoir le revoir un jour. Et si tu savais où il était parti avec ses parents, il y a sans doute bien longtemps que tu y serais allé, pour tenter de le retrouver. Tu soupçonnes ton père de le savoir, mais de n’avoir jamais rien voulu te dire. OK, ils se sont brouillés avec le père de Zelda, mais ils étaient associés, isl ont forcément gardé un minimum contact les premiers temps pour régler leur paperasse concernant leur société commune. Mais non, il a préféré te laisser dans l’ignorance, te laisser dépérir sans la présence de ton meilleur ami.

Tu fonces vers cette silhouette, sans réfléchir. Tu l’interpelles. Tu dis son nom et ça sonne étrange en toi. Ça te fait remonter pleins de souvenirs, pleins d’émotions, de sentiments, à la surface. Quand il se tourner vers toi et malgré ses mots qui te laissent croire que tu te trompes, quand ton regard capte le siens, quand tu vois ses iris vertes te transpercer, tu en est sûr et certain, si, c’est bien lui. « Zelda, c’est moi Iago. » Tu le précises, au cas où lui ne te reconnaitrait pas. Toi aussi tu as pas mal changé depuis vos onze ans. Certes, tu t’étais toujours imaginé des retrouvailles grandioses, où vous vous reconnaissez en un regard. Bon, tant pis pour le côté idéal, il ne t’a pas reconnu tout de suite, mais tu t’en fiches, le principal, c’est qu’il soit à nouveau, ici, sur l’île. Tu fixes ses yeux, dans l’espoir qu’il lise dans les tiens que c’est bien toi. Puis, dans un geste irréfléchi, malgré vos centimètres d’écart -tu ne l’imaginais pas être devenu si grand- tu passes ta main dans ses cheveux, comme tu le faisais quand vous étiez petit et quand il avait besoin que tu le rassures, que tu le réconfortes.
crédit by miss horan pour La vie est belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mar 29 Mai - 11:03

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Entendre sa voix c'est comme me prendre une claque en pleine figure mais en même temps me rendre compte qu'il ne m'a pas oublié malgré toutes les années de séparation et ça, ça a le don de me rendre fleur bleue. Cependant, la peur de souffrir est encore présente et cela grâce aux doutes que m'a mis mon père en tête. Me dire que Iago savait où on vivait et qu'il n'a jamais daigné reprendre le contact avec moi était ce qui m'avait retenu jusqu'à présent de le revoir.

Mon regard plongé dans le sien, je me surpris à mordre ma lèvre inférieure en songeant à l'amitié sans bornes que l'on se portait, amitié que je pensais perdu à jamais.

- Tu crois sérieusement que j'aurais pu t'oublier, Iago ?

Je laissais tomber toutes les barrières que j'avais forgé autour de mon coeur pour lui laisser la possibilité de revenir dans ma vie même si ce n'était pas de la façon dont je l'avais espéré. Apprendre qu'il était en couple avec une fille avait réduit tout à néant mais je me contenterais de son amitié si je n'avais le droit qu'à ça. Après tout, avoir le coeur brisé, était une option comme une autre, non ?

- Tu es seul ? Je te pensais avec ta fameuse petite amie !

Putain de jalousie de merde ! Je n'aurais pas du lui parler de ça, il va comprendre que je suis de retour depuis un certain temps et que je l'ai espionné, ce qui n'est qu'en partie vraie. C'est pas de ma faute si mes clients me parlent de ce couple si parfait qu'il forme avec elle.

Je suis incapable de le regarder dans les yeux suite à mes paroles, baissant alors les yeux sur mes chaussures comme si elles étaient les choses les plus magnifique du monde entier.

Bordel de merde ! Moi qui aurait voulu des retrouvailles dignes de notre amitié, c'était vraiment mal parti.

- Pourquoi tu n'as pas essayé de me retrouver ? Je n'attendais que ça depuis le jour où mon père m'a dit que tu savais où on vivait...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 30 Mai - 17:03

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Sa réponse ne t’étonne pas vraiment. Au fond de toi, tu n’as jamais douté de lui, de votre amitié et du fait qu’il ne t’oublierait pas. Mais ce que tu ne comprends pas et qui t’étonnes, c’est sa réponse d’avant. Pourquoi avoir feint de ne pas être la bonne personne. Il pensait réellement que t’allait te laisser berner comme ça ? Et puis pourquoi faire ça ? Il ne veut pas te revoir ? T’es submergé par tout un tas de questions que tu as envie de lui poser, mais t’es presque certain qu’il n’a aucune envie d’y répondre. Tes yeux s’humidifient un peu. Non, tu ne vas pas pleurer, c’est juste l’émotion qui t’envahit. « Pourquoi avoir dit alors que je me trompais ? Si tu n’as pas envie de me voir, je vais pas insister, je m’en vais et je te laisse tranquille. » On peut sentir une pointe de colère dans le fond de ta voix. Non, vraiment, tu ne comprends pas sa réaction.

Avant, vous n’aviez besoin que d’un regard pour vous comprendre. A l’instar des jumeaux, vous aviez votre propre langage, votre manière de communiquer sans avoir vraiment besoin de vous parler. Alors oui, quatorze années se sont écoulées depuis la dernière fois, et t’es sans doute bien trop naïf, voir fleure bleue, mais quand tu t’imaginais vos retrouvailles, c’est pas vraiment comme ça que tu les imaginais. Non, toi, tu voyais ces deux garçons, se retrouver comme ils s’étaient quittés, comme si rien ne s’était passé entre, comme si rien n’avait pu changer. Utopique n’est-ce pas ? Et là, la réalité te rattrape de plein fouet, plus encore lorsqu’il mentionne ta soi-disant petite-amie. T’écarquilles les yeux, restant bouche-bée à sa question. Les nouvelles vont vite. Il est là depuis quand pour savoir ça ? T’as pas le temps de réagir, qu’il te reproche de ne pas avoir chercher à le retrouver. Tu bouillonnes au fond de toi. Il se fout de ta gueule, là ? Tu recules de deux pas, mettant de la distance entre vous, ce que tu n’aurais jamais imaginé possible y’a encore moins d’un quart d’heure de ça. « Tu te moques de moi, c’est ça ? Déjà, j’ai jamais su où t’étais parti avec tes parents. Je suis certain que mon père lui le sait, mais il n’a jamais daigné me le dire. Sérieusement, j’aurais eu cette information, ça fait bien longtemps que j’aurais pris le premier avion pour te rejoindre, surtout après... non laisse tomber. » Tout est confus en toi, et t’as bien faillit lui dire ce que tu ne veux pas qu’il sache pour le moment. C’est pas le moment et comme c’est parti, t’es pas certain que ça le soit un jour. Puis tu en rajoutes une couche, parce que toi, t’as jamais vraiment bougé de là. « Tu me dis ça, à moi ! Mais je te signal que moi, comme tu le constates, j’ai pas bougé d’ici. Mon adresse tu la connaissais, t’aurais toi m’écrire, me donner des nouvelles et me dire où vous étiez partis. J’ai attendu des semaines, des mois que tu m’écrives, que tu m’appelles. Et… rien. Alors ne me reproche pas ce que toi-même tu n’as pas fait, quand tu avais l’avantage de savoir où je vivais. » STOP. Il faut que tu te calmes. T’es en train de te disputer avec lui, alors que c’est bien la dernière chose que tu veux. Bordel, tu viens de le retrouver, enfin, et au lieu de vous sauter dans les bras, vous vous faite des reproches. Mais tu ne peux pas, juste ne rien dire. Tu enchaines donc aussi sur l’autre information qu’il a mentionné, avant même qu’il ne réplique quoi que ce soit. « Tu es là depuis combien de temps au juste ? Non, parce que pour savoir déjà que j’ai une petite amie, t’es pas là depuis tout juste vingt-quatre heures… Et t’as pas chercher à me voir non plus. » Là t’es vraiment à la limite de pleurer, les larmes aux bords des yeux, mais tu ne lui fera pas se plaisir de te montrer faible. Tu ravales ta tristesse, mais pas ta colère. Zelda cumule. Il te fais croire qu’il n’est pas lui, que tu t’ai trompé en l’appelant. Il n’a pas cherché à te contacter pendant tout ce temps alors que lui avait ton adresse. Il est là, visiblement depuis un moment et n’a pas cherché à te joindre non plus. Visiblement, il ne tient pas plus que ça à t’avoir dans sa vie que ça. Tu pensais avoir plus d’importance à ses yeux, mais apparemment, tu t’es planté sur toute la ligne. « Tu sais quoi, laisse tomber. Je te laisse retourner à ta vie sans moi, puisqu’elle semble te convenir comme ça. » Ouais t’es carrément vexé, non, c’est pas vexé que tu es, c’est blessé, au plus profond de toi-même. Toi, t’as jamais pu imaginer une vie sans lui et t’as toujours cru, qu’un jour, d’une manière ou d’une autre, il en referait partie. Mais Zelda ne semble pas partager ton envie. Tu fais demi-tour et commence à retourner en direction de chez toi.
crédit by miss horan pour La vie est belle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Ven 1 Juin - 15:30

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Je le regarde et l'écoute me parler comme si de rien n'était alors que mon coeur bat la chamade. J'aimerais le prendre dans mes bras et tout lui raconter, lui dire que je ne l'ai jamais oublié mais lui... Est ce vraiment ce qu'il veut ? Je me rappelle très bien qu'à peine 2 jours après mon arrivée, une personne nous connaissant tout 2 est venu me voir pour me dire que Iago m'avait remplacer par une fille, très jolie d'après cette personne... Je n'aurais jamais pu penser qu'il me remplacerait alors que de mon côté, je n'ai jamais réussi ni voulu le remplacer.

- Iago... Si je ne voulais plus te parler, tu crois que je serais revenu ici ? Si je suis ici, c'est pour te retrouver... Quand à savoir pourquoi je t'ai dit que tu te trompais... Il parait que tu m'as remplacé dans ton coeur par une fille... Je suis incapable d'être à la hauteur face à elle, tu comprends ?

Je fronce les sourcils en l'entendant me dire qu'il n'a pas pu me rejoindre parce qu'il ne savait pas où je vivais.

- Mais... Je t'ai envoyé des dizaines de lettres, Iago... Je me suis même abaissé dans une de ses lettres à te supplier de me répondre, ne serait ce que pour me dire d'abandonner... Je ne comprends pas... Tu as bien eu ses putains de lettres, non ?

Je me stoppe quelques secondes pour assimiler tout ce qu'il vient de me dire mais également pour retenir mes larmes. Bordel ! Je suis pathétique...

- Après quoi, Iago ? Dis moi ce qu'il s'est passé s'il te plait...

Je soupire quand il me reproche d'être là depuis déjà un moment et de ne pas avoir repris contact avec toi avant de me mordre la lèvre inférieure, espérant qu'il comprendra mes raisons.

- Je suis là depuis 2 mois mais le premier mois, j'ai passé absolument tout mon temps à reconstruire la boulangerie... Tu sais celle où on allait tout le temps quand on était petit... J'en suis le propriétaire maintenant, tu sais.. Et le jour de l'ouverture, j'avais prévu de reprendre contact avec toi, vraiment, je te jure mais... Un de mes clients qui nous connait tout les 2 m'a dit que tu m'avais remplacé, que tu m'avais oublié et que si je revenais dans ta vie, je risquais de tout chambouler... Alors j'ai pensé à ton bonheur et si tu es heureux avec elle, qui je suis pour me mettre entre vous ?

Je souffle un bon coup avant de reprendre la parole, les yeux humides mais me retenant de pleurer même si mon coeur était en miettes à cet instant.

- Je suis revenu ici uniquement pour toi, Iago...  J'ai quitté ma famille pour te retrouver, je n'ai plus que toi au monde... Je suis vraiment nul, hein ?

C'est alors que je l'entends me dire de retourner à ma vie qui me convient comme ça alors que je me met à secouer la tête négativement, essuyant rageusement mes yeux sans savoir si des larmes coulent ou pas sur mon visage.

- Ma vie ne me convient pas comme elle est ! Je veux que tu en refasses partie mais si tu ne le veux pas, je l'accepterais... Dis moi juste de repartir et je partirais définitivement sans jamais revenir ici... Je respecterais tes désirs...

Le voir s'éloigner de moi c'est comme un coup de poignard en plein coeur et je comprends que si tout est foutu c'est à cause de nos parents. Mon père et le sien ont tout fait pour nous briser. Je me laisse alors tomber au sol à genoux, ne retenant plus mes larmes avant de crier de désespoir.

- je déteste nos pères de nous avoir fait ça !
by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 3 Juin - 14:15

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



C’est juste hallucinant de le retrouver là, comme ça, après tant d’années et tout ce que vous arrivez à faire, c’est de vous engueuler et de vous reprocher des trucs, qui visiblement, ne sont même pas de votre faute. Clairement, c’est pas comme ça que tu avais imaginé tes retrouvailles avec Zelda. Toi tu te voyais sauter dans ses bras, les grandes effusions. Peut-être pas aller jusqu’à l’embrasser, même si tu en meurs d’envie depuis au moins autant d’années qu’il est parti, sinon plus. Mais oui, tu n’avais pas envisagé la possibilité que vous vous feriez des reproches pour tout ce temps passé éloignés l’un de l’autre, sans aucune nouvelle l’un de l’autre. Toi t’aurais aimé lui écrire, lui téléphoner, et même le rejoindre. Mais tu n’as jamais su où il était parti et comme tu n’as jamais eu de ses nouvelles, tu n’as jamais eu l’occasion de le lui demander.

Ça te fait du mal de te disputer avec lui. Peut-être parce que ça t’a fait mal ces quatorze ans sans lui dans ta vie. Tu l’écoutes te répondre et plus il parle plus t’a mal. Ça te fait l’effet d’un poignard qu’on enfonce dans ta poitrine et qu’on s’amuse à tourner, encore et encore pour agrandir le trou déjà béant de ton cœur. En réalité, tu ne percutes plus vraiment tout ce qu’il te dit. Y’a trop d’informations et ton cerveau c’est mis en mode off du moment où vous avez commencé à vous engueuler. T’as juste trop l’impression qu’il ne veut pas de toi dans sa vie, surtout après que tu es entendu qu’il est revenu depuis deux mois et juste parce qu’on lui a dit que t’étais proche d’une fille, que tu devines être Soledad, il a laissé tomber. Tu fais demi-tour, te retournant vers le chemin pour chez toi, ne sachant pas vraiment quoi faire et n’ayant pas envie de pleurer devant lui. Mais tu l’entends tomber sur le sol. Tu l’entends pleurer. Tu entends surtout sa phrase. Tu stoppes tes pas. Tu te retourne et cours le rejoindre. Les yeux humides, tu te jettes dans le sable, entourant son corps de tes bras menus. « Je les déteste aussi de nous avoir empêcher de continuer à garder contact. » Tu poses ton visage, envahit de larmes, sur son épaule. « J’ai jamais reçu aucune lettre Zelda. Je te jure, pas une. Sinon, tu sais que je t’aurais répondu. J’aurais pas pu te rayer de ma vie comme ça. Je ne t’ai d’ailleurs jamais rayé de ma vie, même pendant ces quatorze ans. Tu as toujours été présent d’une manière ou d’une autre. Alors oui, c’est vrai que je suis souvent avec Soledad. Non, elle n’est pas vraiment ma petite-amie, c’est juste ce qu’on laisse croire à mes parents pour qu’ils me fichent la paix. Et non, elle ne t’a pas remplacée dans ma vie non plus. C’est mon amie la plus proche, ma confidente, mais elle n’a jamais eu et n’aura jamais la même importance que tu as pour moi. Tu es mon meilleur ami Zelda, depuis… toujours. Et rien, ni personne, ne changera jamais ça. » Tu soupires et laisse un moment de silence avant de reprendre. « Je ne comprends pas pourquoi ils ont fait ça. Ils ne s’entendaient plus, OK. Ils avaient pas le droit de nous séparer aussi. On n’a rien fait. Leurs histoires, c’étaient pas les nôtres. » Et tu te remets à pleurer de plus belle.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mar 12 Juin - 19:40

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Je le serre fort dans mes bras quand il précipite sur moi suite à ma chute au sol alors qu'il vient me prendre dans ses bras. J'ai cette impression d'être de nouveau vivant et entier depuis notre séparation forcée. Personne n'a réussi à me faire ressentir ce que je ressens quand je suis avec lui. Iago est mon soleil et ma raison de vivre et cela depuis des années.

- Je pense savoir pourquoi mon père a fait ça mais le tien, je ne sais pas... Pourquoi il ne t'a pas fait passer mes lettres, on ne le saura jamais, je pense... Je ne t'ai jamais rayé de ma vie malgré tout ce que mon père a pu me dire sur toi et sur le fait que tu ne répondes pas à mes lettres... Iago, il a fait entrer des choses totalement fausses te concernant dans ma tête même si au fond de moi, je savais que tout ça n'était pas possible venant de toi... Tu ne m'aurais jamais abandonné tout comme je ne t'ai pas abandonné...

Je fronce les sourcils en entendant parler de Soledad sans comprendre pourquoi il a ce besoin de faire croire des choses fausses à ses parents.

- Pourquoi la faire passer pour ta petite amie ? Je ne comprends pas trop... Tu as le droit d'être célib si c'est ton choix, non ?

Je souris légèrement à travers mes larmes en l'entendant me dire que rien ni personne ne pourra changer notre relation.

- Personne ne pourra changer ce qu'on a vécu et ce que nous sommes encore à ce jour... Malgré nos 14 ans de séparation et ce qu'à fait mon père, je tiens à toi encore plus fort que quand je suis parti...

Je me met à caresser doucement son dos du bout des doigts, sachant que ce que je m'apprête à lui dire risque de changer notre relation à jamais mais je veux être totalement honnête avec lui.

- Je crois que si mon père a tenté de nous séparer c'est parce qu'il s'était déjà rendu compte et bien avant moi que je suis... Je suis gay, Iago...
by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 17 Juin - 12:41

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Là, dans ses bras, tu as enfin l’impression que ce vide qui te poursuivait depuis quatorze années est enfin comblé. Tu as toujours su que cette sensation de trou béant dans ton cœur avait été laissé par l’absence de Zelda dans ta vie. Tu n’avais pas compris pourquoi il t’avait totalement zappé de la sienne après être parti. Toi, tu attendais tous les jours, avec impatience, de recevoir une lettre, rien qu’une. Lettre qui n’est jamais arrivée. Enfin maintenant tu sais qu’il t’en avait envoyé plein. Elles ont probablement dues arriver, seulement pas jusqu’à toi. Clairement, tu vas devoir aller demander à tes parents des comptes sur ce sujet. Pourquoi est-ce qu’ils ont fait ça ? Ils savaient pourtant l’importance que Zelda avait pour toi. Comment ils ont peu t’enlever ce lien si important pour leur unique fils ? En plus, au départ, c’est grâce à cette amitié avec le bouclé qu’ils sont eux-mêmes devenus amis avec ses parents. OK, ils ont fini par se brouiller, c’était pas une obligation de nous forcer à nous séparer également, déjà qu’ils nous séparaient par la distance avec le déménagement des Boo. Tu ne comprenais rien à l’époque, et tu comprends encore moins maintenant. « Je ne sais pas pourquoi non plus le mien ne m’a pas donné tes lettres, mais compte sur moi pour lui demander des explications. » Tu lui dis ça en étant énervé. Pas contre lui bien évidemment, mais contre ton père, et le sien, car de ce que tu comprends, ce dernier à chercher à te faire passer pour ce que tu n’es pas auprès de ton meilleur ami. « Il t’a fait croire quoi sur moi ? » T’es pas vraiment certain d’être prêt à entendre les horreurs qu’il a pu dire à Zelda, mais t’as besoin de savoir d’où vous partez dans cette relation à reconstruire, à reprendre.

La discussion à propos de Soledad et des raisons qui te pousse à la faire passer pour ta petite-amie te met particulièrement mal à l’aise. « Je sais, mais eux ne le voit pas de cette façon. C’est un peu compliqué. Promis, je prendrais le temps de t’expliquer ça, mais pas ici. » Tu ne veux pas lui mentir et il faudra bien que tu finisses par lui avouer aussi que t’es gay, même si tu crains sa réaction. Mais clairement, là, tous les deux à genoux dans le sable, dans les bras l’un de l’autre, les yeux en larmes, c’est pas vraiment le meilleur moment pour ce genre de confidence. Tes larmes ne cessent de couler, mais de joie cette fois, en l’entendant te dire qu’il tient à toi plus encore aujourd’hui qu’il y a quatorze ans. Tu déglutis, ayant du mal à parler, et tu lui réponds, la voix tremblotante d’émotion. « Je ne pourras dire mieux Zelda. C’est exactement que je ressens les choses aussi. » Ce n’est pas pour rien que vous étiez si fusionnel déjà à l’époque. Vous aviez le chic pour penser la même chose, finir la phrase de l’autre sans même vous concerter. Votre relation à toujours troublé tout le monde, tellement vous pouviez être proche d’une relation que des jumeaux peuvent avoir. Relation qui ne faisait que s’accentuer en grandissant, c’est ce qui a peut-être fait peur à vos parents ? Tu sais au fond de toi que s’il était resté, il ne serait pas resté uniquement ton meilleur ami. Quand il est parti t’étais encore jeune, et tu n’avais pas encore réellement conscience des réels sentiments que tu avais à son égard, mais depuis tu l’as compris et vos parents l’avaient peut-être pressenti aussi ? T’en sais rien et toutes ces questions sans réponses te frustrent à un point.

Tu le lâches et le regarde surpris par rapport à son aveu. Tu laisses un blanc. Non pas parce que ça te gêne, tu serais bien mal placé pour le juger sur ça. C’est juste que t’es pris au dépourvu. Tu cherchais comment lui avouer pour toi, et lui il t’annonce ça, comme ça. Et là, clairement, ça laisse entrevoir une réponse pour ce qu’il s’est passé il y a quatorze ans. « Viens on va chez moi. On sera mieux pour parler. » Pourquoi tu esquives ce qu’il vient de te confier. Tu ne le sais pas toi-même. Enfin si, t’as besoin de te protéger, de vous protéger. La plage est publique, tu vis ici depuis toujours, tes parents aussi. Et si une connaissance vous surprenez, vous entendez ? Non, tu ne prendras pas le risque que ça recommence. Tu te lèves, l’aide à se relever aussi. Et en chemin, juste un peu avant d’arriver à ton logement tu lui balances après un long silence. « Zelda, je suis gay aussi. » Fallait que ça sorte.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 24 Juin - 14:54

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Être dans ses bras c'est comme une délivrance, comme si on avait ouvert les portes du paradis juste pour moi mais quand il me pose la question sur qu'à pu me dire mon père, je fais une grimace. En parler n'a rien de simple à mes yeux parce que c'est quelque chose qui m'a fait douter à une période mais surtout ce qui a fait que quand j'ai entendu parler de Soledad, tout ça m'est remonté en pleine figure.

- Ce qu'il m'a dit est tout simplement horrible pour toi comme pour moi, Iago... Peu de temps après qu'on ait déménagé, il m'a plusieurs fois répété que tu avais fait une croix sur moi et que tu avais dit à ta famille que tu étais heureux d'être débarrassé de moi... Puis avec les années, comme je ne croyais toujours pas ce qu'il me disait, il a fait faire une fausse lettre qui venait soit disant de toi où tu m'insultais de tout les noms et où tu disais que tu n'avais jamais tenu à moi, que tout ce qu'on avait vécu ensemble était faux... Que notre amitié n'avait jamais existé à tes yeux et que tu m'avais remplacé bien avant que je parte...

Je fais une pause dans mes révélations le plus dur étant à venir en quelque sorte mais Iago méritait de savoir ce que j'avais vécu puisque quelque part tout ça était lié à lui.

- Mais je crois que le pire c'est quand il a su que j'étais gay après avoir fait mon coming out... Il m'a dit mot pour mot "je comprends mieux maintenant pourquoi Iago a tiré un trait sur toi, tu l'effrayais"... C'est à partir de ce moment là que j'ai grave déconné et que je me suis mis à faire n'importe quoi...


Je fronce les sourcils quand il me dit qu'il prendra le temps de m'expliquer pour Soledad mais pas maintenant, bien qu'à ses mots j'ai compris en partie les raisons de se servir de Soledad.

- J'ai hâte que tu m'expliques dans ce cas, Ia' !

Je ne veux pas plus entrer dans les détails quand il m'annonce qu'il partage actuellement mes sentiments, je ne parle pas de sentiments amoureux sur ce coup mais du sentiment de tenir encore plus à lui maintenant qu'à l'époque où on nous a séparé. Ce qu'à fait nos parents pour nous éloigner a produit l'effet inverse, on est encore plus proche et fusionnel que par le passé.

Je mordille ma lèvre inférieure que je me rends compte qu'il ne réagit pas à ce que je viens de balancer comme bombe et pour moi, cela ne peut qignifier que 2 choses. Soit il est trop choqué et quelque part dégoûté de mes choix soit au contraire, il se sent trop concerné et peut être que notre amitié pourra en ressortir encore plus forte.

Je hoche la tête quand il me parle d'aller chez lui pour en discuter. Je me relève avec son aide et c'est incapable de parler et de réfléchir que je le suis, oubliant ma boulangerie sur ce coup. Je me demande pourquoi il veut aller chez lui alors que je n'ai rien a caché et que je vis très bien le fait d'être gay. Je l'assume totalement et en ait même fait une force. D'ailleurs, certaines de mes patisseries ont un nom qui ne laisse aucune place au doute.

Je sors de mes pensées quand Iago reprend la parole après avoir marché un moment en silence, restant sans voix un petit moment avant de murmurer.

- Mais pourquoi avoir besoin d'aller chez toi pour me dire ça ? Et surtout pourquoi n'avoir rien dit quand je te l'ai annoncé ?
by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 24 Juin - 15:44

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Tu restes totalement abasourdi parce les révélations que te fais Zelda à propos de ce que son père lui a fait croire sur toi. Tu trouves cela tellement odieux et injuste et surtout c’est totalement faux. C’est vrai que tu n’as pas compris pourquoi ton meilleur ami ne semblait pas chercher à te joindre et que pendant un temps tu lui en a voulu intérieurement. Mais jamais de là à tirer un trait sur lui comme son père l’a prétendu. Pas de là à vouloir le rayer de ta vie. C’est juste que tu avais besoin de lui près de toi, d’une manière ou d’une autre, et qu’il n’était pas là, alors que lui avait les moyens de te contacter, quand ce n’était pas ton cas. Ton père a toi, n’a pas été aussi cruel, enfin il a quand même subtilisé toutes les lettres de Zelda, prétextant que tu ne recevais jamais rien. Mais il n’a jamais rien dit sur lui. Lui, il esquivait tout bonnement le sujet dès que tu essayais de prendre des nouvelles. Tu ne sais pas ce qui est le pire au final. Mais clairement, si les deux ne s’entendaient plus, ils ont su s’entendre à merveille pour vous séparer tous les deux. « J’en reviens pas qu’il ai pu dire ça. Et je ne t’en veux pas de l’avoir peut-être cru par moment. Après tout, je t’en ai bien voulu aussi à une période, même si t’en vouloir ne m’a jamais fait tourner la page de notre amitié. » Tu caresses ses cheveux, ça te manquait ça. Tu as toujours aimé jouer dans ses cheveux. Tu le faisais souvent pour le rassurer et aujourd’hui encore, tu le fais pour le rassurer sur tes paroles, lui montrer que tu ne lui en veux plus aujourd’hui. C’était seulement au moment où tes parents ont su pour toi et qu’ils t’ont éloigné pour te soi-disant guérir de ton homosexualité. Cependant tu te figes, quand il t’avoue que son père lui a fait croire que c’est pas ce qu’il est gay que t’as tiré un trait sur lui. Non, mais sérieux quoi ? Tu ne le savais même pas ! Comment aurais-tu pu le savoir, vous n’aviez que onze ans quand ils sont partis. « Comment ça tu as déconné grave ? Tu as fait quoi ? » Ca t’inquiète, t’aime pas savoir que lui aussi aurait eu autant besoin de toi à une période de sa vie, que tu aurais eu besoin de lui au moment le plus critique. S'il ne te répond pas de suite, t'espère qu'il le fera plus tard. De toute façon, tu le relanceras sur le sujet, c'est certain.

Tu resterais bien dans ses bras, comme ça, des heures durant, mais tu n’oublies pas non plus que n’importe qui peut vous voir et prends la décision d’aller poursuivre cette discussion et vos retrouvailles chez toi. Tu l’aides à se relever, le guide vers ton logement. Trajet qui se fait en silence, jusqu’au moment, ou peu avant d’entrer, tu lâches à ton tour la bombe. Oui, toi aussi t’es gay. Tu comprends ses interrogations et tu espères qu’il comprendra de la même façon tes raisons. « Viens entre. » Tu ouvres la porte de ton bungalow et le laisse entrer avant de fermer derrière vous deux. « Tu veux quelque chose à boire ? » Tu repousses un peu l’échéance, ne sachant pas trop comment lui avouer que tu ne t’assumes pas comme lui semble le faire. Enfin si, toi tu le vis bien d’être gay, tu assumes l’être. Fondamentalement, toi, ça ne te pose aucun problème. C’est juste que c’est pas le cas de tes parents et que tu n’as pas envie de les voir t’expulser encore, alors que ta vie est ici. Plus encore maintenant, que Zelda est de retour. Tu le laisses s’installer au salon, va chercher les boissons à la cuisine et revient posant le tout sur la table basse en verre, t’asseyant près de lui. « Mes parents n’ont et n’accepte pas ce que je suis. Ils m’ont fait traverser l’enfer à l’adolescence, c’est d’ailleurs à ce moment-là dans ma vie que je t’en ai voulu de ne m’avoir jamais donné de nouvelles, enfin que je pensais. Bref… » Tu soupires. Tu n’es pas encore vraiment prêt à lui parler du centre, tu ne sais pas s’il est prêt à l’entendre non plus. « Ils me soulent depuis avec le fait que je dois me mettre en couple, me marier et avoir des enfants. J’ai repoussé l’échéance, j’ai réussi à ce qu’ils me fichent un peu la paix, un temps seulement. Et depuis quelques mois c’est reparti de plus belle. Alors Soledad, que j’ai connue au lycée et qui travaille avec moi, a accepté de dire qu’on est ensemble pour qu’ils arrêtent avec ça. » Tu fais une petite pause dans ton récit, avale une gorgée du verre que tu t’es servi après avoir servi Zelda puis reprends. « Ici, du coup, tout le monde pense comme mes parents. Ils connaissent bien trop de monde en ville pour que je te dise la vérité tout à l’heure sur la plage, au risque que des oreilles trainent et aillent leur répéter. » Sans le lui avoir clairement dit. Tout ce que tu viens de lui dire, laisse sous-entendre que tes parents te pensent à nouveau hétéro et c’est pourquoi tu ne pouvais lui dire en public et que tu as préféré attendre d’être chez toi. Sans t’en rendre compte, tout en parlant, tu as réduit la distance que tu avais laissé entre Zelda et toi quand tu t’es assis.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Lun 25 Juin - 18:44

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
L'entendre me dire qu'il m'en a voulu à un moment dans sa vie de jeune adulte me fait un peu de mal même si je comprends ses raisons profondes, il a tellement cru que je l'avais abandonné. Il aurait très bien pu tirer un trait sur notre amitié avec ce que nos pères nous ont fait subir mais non, notre amitié est encore plus forte, j'ai l'impression.

- Il mettait des doutes en moi mais je ne l'ai jamais cru ! En tout cas, je n'ai jamais cru toutes les conneries qu'il racontait sur toi et sur moi... Je te connais trop bien pour savoir que tu n'aurais jamais dit ou agit comme il a tenté de me faire croire...

Je ferme les yeux en souriant légèrement quand je le sens caresser mes cheveux, retrouvant les sensations du passé à son geste mais également de nouvelles sensations encore plus intenses. J'hausse les épaules quand il me demande ce que j'ai fait pour déconner avant d'avaler ma salive.

- Disons que quand j'ai annoncé à mes amis les plus proches, mes préférences sexuelles, un d'eux a plutôt mal réagi en me rejetant comme une merde et c'est à ce moment là que j'aurais voulu que tu sois là... Mais j'ai du gérer ça tout seul...

Je soupire doucement, prenant une grande gorgée d'air pour continuer de lui expliquer ce qui s'est passé dans ma vie à ce moment là.

- Et quand je l'ai annoncé à mes parents, mon père a tout fait pour me faire changer mais en voyant que rien ne changeait, il m'a fait promettre que personne ne serait au courant où il me déshériterait et ça au pire, je m'en foutais mais j'avais encore besoin de temps pour finir mes études afin de revenir ici... Pour emmerder mon père, je me suis mis à sortir avec pleins de gars dont je me foutais royalement mais le jour où je me suis fais repérer avec un mec dans une situation un peu compromettante, mon père a pété un cable... Il a payé les gens de la boite ainsi que le journaliste qui avait fait les photos afin que personne ne soit au courant... Il m'a ensuite foutu à la porte mais ma mère avait mis de l'argent de côté pour moi... C'est comme ça que j'ai pu revenir ici et acheter cette boulangerie mais je sais que je ne toucherais pas un centime de mon père ni même un brin d'héritage... Et honnêtement, je m'en fous, tout ce que je voulais c'était te retrouver, le fric est secondaire à mes yeux !

Je ne lui ai pas tout dit mais trop d'un coup ne serait sans doute pas bon pour notre amitié et nos retrouvailles. Une fois arrivé à son modeste logement, j'entre après qu'il m'y ait invité puis regarde autour de moi comme si je cherchais des photos de Soledad pour savoir exactement le lien qu'il existait entre eux.

- Non, merci... J'aurais besoin de boire quelque chose de fort mais non, je me suis sorti de cet engrenage là, ce n'est pas pour y retomber...

Je fronce les sourcils en l'entendant me parler de ce que ses parents ont fait et font encore, serrant les poings, n'arrivant pas à comprendre comment des parents pouvaient agir ainsi juste parce qu'on entrait pas dans le moule.

- Le truc, Iago, c'est que tu ne pourras pas agir ainsi indéfiniment... Sauf si tu as vraiment l'intention de te marier avec une femme et lui faire des gosses... Et Soledad ? Tu y as pensé ? Si elle rencontre quelqu'un dont elle tombe amoureuse, elle sera coincée avec votre fausse histoire...

Je comprends un peu ce qu'il cherche à faire mais s'enfermer comme il le fait dans des relations et des choses qui ne sont pas lui, n'est pas la bonne solution.

- Tu dis que les gens ici sont homophobes comme tes parents mais je n'ai pas ce sentiment avec mes clients à la boulangerie. Ils savent quasiment tous que je suis gay et on en parle très souvent... Ils me demandent même quand est ce que je leur présenterais mon copain sauf que tu vois, je n'en ai pas... Alors soit, tu as fait le choix de te cacher et de faire croire que tu es hétéro mais ce n'est pas ce que moi, je ferais ! Je continuerais à crier haut et fort que je suis gay maintenant que tu es au courant, plus rien m'empêche de le vivre pleinement. Et crois moi, si je croise tes parents, je ne me gênerais absolument pas pour leur dire et leur montrer qu'être avec quelqu'un du même sexe n'a rien d'honteux et de dégradant !

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 1 Juil - 17:52

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Ça t’a fait plaisir quand tu l’a entendu te répondre qu’il te connaissait suffisamment pour savoir que tu ne serais pas capable de dire ou d’agir comme son père a pu te décrire. Ça te fait bien moins plaisir de l’entendre te dire qu’il a été rejeté par un de ses amis et que toit t’étais pas là pour lui. Tu lui murmure un « Je suis désolé. » Même si tu n’y pouvais rien, ce n’était pas ta faute si tu n’as pas été là pour lui quand il en aurait eu besoin. C’est pas ta faute, mais celles de vos pères. Et plus t’y pense, plus tu as envie d’aller voir le tien et lui mettre ton poing dans la figure. T’es pas forcément quelqu’un de violent dans l’âme, mais y’a des fois comme ça, où ça te démange.

Une fois chez toi, la tension n’est pas encore vraiment retombée, surtout après qu’il t’avoue s’être fait viré de chez lui. Bon au moins ça aura permis sont retour ici et ça, ça te fait un peu sourire. Même si d’entendre qu’il a été surpris avec un garçon te donne un putain de pincement au cœur, comme t’aurais jamais pensé ressentir. Ça te confirme bien ce que tu pensais cependant, tes sentiments pour Zelda, sont bel et bien différents de ce qu’ils étaient quand vous étiez petits. « Je suis content que tu sois revenu ici. » Tu ne sais pas quoi répondre à part cette phrase, plus que sincère. T’es tout aussi sincèrement désolé de ce qu’il a dû traverser sans toi, mais tu n’y peux rien et y’a rien vraiment à dire, à ajouter. Aucun de vous ne peut changer le passé de toute manière. A quoi bon faire un long discours qui ne changera rien.

Tu esquives un peu en lui proposant à boire. Sa réponse t’étonne et te rend triste à la fois. Tu ne pensais pas qu’il aurait pu merder autant que ça. Toi qui pensais avoir vécut l’enfer, et même si t’as bien déconné aussi, on dirait que ça été pire pour lui au final. Tu vas quand même chercher à boire, et lui laisse de quoi se servir s’il change d’avis. Une fois assis près de lui, tu lui explique pour Soledad, pour tes parents, sans vraiment t’étaler sur toute l’histoire. Tu comprends sa réaction, mais tu ne peux pas faire autrement, pas pour le moment. Tu as encore besoin de tes parents, tant que tu n’as pas terminé tes études, tu n’as pas les moyens de les payer et de te payer un logement en plus. Ton bungalow t’es parents te l’ont acheté, mais s’ils apprennent que tu n’as pas changé, ils seraient capable de te virer de chez toi. « Je n’ai pas dit que les gens d’ici sont homophobes, loin de là. Mais parents le sont. Ce que je voulais dire, c’est que les gens d’ici connaissent pour la plupart mes parents, et que comme eux, ils pensent que je suis hétéro. Et je n’aimerais pas qu’ils apprennent que je suis toujours gay, via quelqu’un d’autre. » Tu soupire. C’est plus difficile encore que tu ne le pensais de parler de ça, même s’il est comme toi, même s’il est le mieux placé pour t’accepter et ne pas te juger. « Je ne compte pas jouer cette comédie éternellement Zelda. C’est juste que s’ils me virent encore d’ici, je n’ai pas les moyens de poursuivre mes études et me loger avec le salaire que j’ai actuellement. S’ils apprennent que je leur ai menti pour qu’ils me reprennent ici et qu’en réalité j’ai pas du tout changé, j’ai peur qu’ils me coupent les vivres, qu’ils me jettent de chez moi, c’est eux qui ont acheté ce bungalow. J’ai peur de pas pouvoir réaliser mon rêve. Et pour Soledad, ne t’en fais pas, elle sait être discrète, et elle ne s’empêche pas de vivre pour moi. » Tout en parlant, tu fixes ses yeux, tu te perds dedans, si bien que tu ne réalises pas à quel point tu t’es rapproché de Zelda, ni même que tu as pris ses mains dans les tiennes. « Je suis juste tellement heureux de te revoir Zelda. Tu m’as tellement manqué. » Tu clos ta réponse comme ça. Parce que tu n’es pas prêt, pas encore, de parler du camp où ils t’ont envoyé et que tu t’es rendu compte après coup, que tu as encore mentionné ce passage de ta vie sans le vouloir dans ton explication.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 4 Juil - 13:50

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
J'hausse tout d'abord les épaules en l'entendant me dire qu'il est désolé avant de poser doucement mon doigt sur ses lèvres pour le faire taire puis je reprend la parole pour quelques instants.

- Ne t'excuses pas pour quelque chose qu'on ne pourra pas changer ni l'un ni l'autre, Ia'... Le passé est le passé, on le laisse là où il est même si cela nous permettra sans doute de comprendre certains des agissements de nos parents, agissements que je ne leur pardonnerais jamais, tu peux me faire confiance là dessus...

Je lui fais un léger sourire quand il m'annonce être content que je sois revenu ici avant de prendre ses mains dans les miennes, en tout bien tout honneur.

- Je suis également très heureux d'être revenu ici ! Je suis revenu uniquement pour toi, tu sais... C'est le seul endroit où j'aurais pu arriver à te retrouver... Et même si tu ne vivais plus ici, j'aurais trouvé des gens pour parler et me dire où tu étais parti... J'aurais tout fait pour te retrouver et cela même si tu étais parti à l'autre bout du monde...


Je fronce les sourcils en l'entendant me parler de ses parents et surtout du fait qu'ils auraient pu encore le virer. Je comprends alors qu'il a eu de soucis avec ses parents à cause de son homosexualité et qu'il est obligé de leur cacher pour le moment. Il n'a pas eu d'autre choix que de leur faire croire qu'il est hétéro. Je mordille un moment ma lèvre inférieure avant de reprendre la parole.

- Ils t'ont fait quoi, Iago ? Tu as été où quand ils t'ont viré ? Je suis tellement désolé de n'avoir pas été ici ou en contact avec toi à ce moment là... Je m'en voudrais toute ma vie pour cela...

Je soupire bruyamment suite à ses paroles avant de recommencer à parler en le regardant dans les yeux.

- Tu sais, maintenant que je suis revenu, tu pourrais venir vivre à la maison... C'est pas très grand mais à 2, ça pourrait le faire, je pense... Et puis, si tu tiens tellement à ce que les autres pensent que tu es avec Soledad, elle pourra passer certains moments avec toi chez nous... Pour tes études, je pense qu'on pourrait arriver à s'en sortir avec ton boulot et la boulangerie, financièrement parlant, je veux dire...

Je le regarde dans les yeux, espérant qu'il comprenne que je suis vraiment sincère sur le coup et que ce ne sont pas des paroles en l'air.

- Je tiens vraiment à ce que tu viennes vivre avec moi, tu sais... Et puis, tes parents ne pourront pas te mettre de nouveau dehors ni te faire subir ce qu'ils t'ont déjà fait subir même si je ne sais toujours pas de quoi il s'agit... Je suppose que c'était tout sauf plaisant vu que tu as peur que ça arrive de nouveau...

Je mordille lentement ma lèvre inférieure, le regardant dans les yeux, en souriant légèrement malgré tout en entendant ses derniers mots.

- Tu m'as manqué aussi, Ia'... Plus que personne ne m'a jamais manqué et je suis l'homme le plus heureux du monde de t'avoir retrouver...

Sans pouvoir me retenir, je viens alors doucement caresser sa joue gauche du bout des doigts, comme pour vérifier qu'il est bien là devant moi et que je ne suis pas en train de rêver.

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Sam 14 Juil - 22:32

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Dire que la déclaration de Zelda t’a profondément touchée est un euphémisme. C’est carrément un tsunami qu’elle a provoqué en toi. Un tsunami, dans le bon sens. C’est vrai, dans la réalité c’est plutôt dévastateur, mais là, non. Ça t’a particulièrement chamboulé, parce que tu as rêvé d’entendre ça pendant des années et là, enfin tu les entends pour de vrais. Tu serais presque même tenté de te pincer pour vérifier que sa présence et ses mots sont réels. Au fond de toi, tu sais que tu ne rêves pas, qu’il est bien là et si tu avais un peu plus de courage, tu aurais presque pu lui sauter dans les bras en l’entendant te dire qu’il est revenu pour toi. Mais la discussion ne s’y prête pas non plus. Le ton est quand même sérieux, y’a tellement de choses à vous dire depuis tout ce temps. Comme la raison du pourquoi tu prétends être hétéro aux yeux de tes parents, sans vraiment tout révéler à Zelda. A vrai dire, tu ne sais pas trop si c’est parce que tu n’oses pas lui dire ce qu’il s’est réellement passé, ou si c’est parce que tu n’es pas encore prêt à en reparler. Pourtant, il cherche à savoir et tu ne peux pas lui en vouloir, tu as bien fait pareil quelques instants plus tôt. Tu te contentes de lui sourire un peu, mais ton regard lui, est triste. « Tu n’as pas à être désolé, ni même à t’excuser pour ça. Tu n’y peux absolument rien. Et si je t’en ai voulu à l’époque, maintenant que je sais que ce n’est pas de ta faute, je ne t’en veux absolument plus. » Ça fait déjà bien longtemps que tu ne lui en veux plus, c’était que sur le moment, mais maintenant que tu sais, il est évident que tu ne peux pas lui en vouloir de ne pas avoir été là.

Votre proximité te chamboule totalement. Tu as cette sensation en toi que tu ne comprends pas. Ton estomac est noué, mais pas en mal. Ton cœur bat plus vite et sans même t’en rendre compte, en parlant, tu te rapproches toujours un peu plus de lui. Comme pour réduire la distance à la fois réelle qu’il y avait, mais aussi fictive, laissée entre vous pendant quatorze longues années. Tu souris comme un idiot quand Zelda te propose de venir vivre avec lui. Tu meurs d’envie de dire oui, mais un petit quelque chose te retient de le faire. Ta tête acquiesce lentement pourtant, mais toi, tu ne réponds pas. Pas tout de suite, c’est trop rapide, tout va trop vite là. Tu viens à peine d’apprendre qu’il est de retour depuis déjà deux mois. Tout ce que tu arrives à articuler, c’est que t’es content de le revoir et qu’il t’a atrocement manqué. Tu soupires quand il te répond que tu lui as manqué aussi. Tu soupires de soulagement, ça te fait du bien de l’entendre. Tes yeux s’humidifient. Sa façon de se mordre la lèvre, sa caresse sur ta joue te procure des frissons dans tout le corps. Et tu poses doucement ta main sur la sienne posée sur ta joue, l’autre se posant sur sa cuisse. Tu fixes son regard. Tu te perds dans son regard. Ta poitrine se soulève plus rapidement. A ton tour de te mordiller la lèvre inférieure. « J’aimerais tellement te dire oui Zelda, mais je ne peux pas. Pas tout de suite en tout cas. » Tu es terriblement attiré par ses lèvres. Tu n’as qu’une envie poser les tiennes dessus. Mais tu te retiens, t’as peur que ce n’est pas ce qu’il veut. Il est ton meilleur ami, il est revenu pour toi, et c’est déjà génial de savoir ça. A défaut de sceller vos lèvres, tu poses doucement ton front contre le sien, tenant toujours sa main contre ta joue. « Merci d’être là, d’être revenu. »

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Jeu 19 Juil - 13:30

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Je ne peux m'empêcher de soupirer doucement même si il me dit ne pas m'en vouloir pour tout cela mais au fond de moi, je continue de me sentir responsable. Tout aurait pu être différent si nos familles n'avaient pas agi de la sorte et n'avaient pas cherché à nous séparer, chose qui me fait baisser les yeux pendant quelques secondes, me mettant encore plus à détester mon père à ce moment là.

Je ne sais pas si ma mère a eu partie prenante dans cette histoire ou si elle a été obligé de faire avec mais en songeant à tout l'argent qu'elle avait mis de côté pour moi et à tout ce qu'elle m'a donné, je me dis qu'elle n'a pas eu le choix au final. C'est sans doute pour cela que j'ai encore quelques contacts avec ma mère en secret afin que mon père ne puisse pas savoir où je suis parti. Personne ne sait dans ma seconde vie où je suis parti après la fin de mes études et j'en suis très heureux à vrai dire, ne voulant que personne ne puisse connaitre la vie que j'avais ici et la vie que je vais retrouver ici.

Je le regarde attentivement sans enlever ma main de sa joue que je caresse lentement comme pour lui montrer que je suis là et que je ne partirais pas avant de faire la moue déçu quand il refuse ma proposition de venir vivre avec moi. Je ne vais pas cacher que j'aurais été plus qu'heureux qu'il accepte ma proposition mais peut être que ce n'est pas ce que lui désire après tout.

- C'est toi qui voit, Iago... Je ne vais pas te forcer à accepter...


Je mordille ma lèvre inférieure avant de lui faire un léger sourire quand il me remercie d'être revenu, remerciements que je chasse du revers de la main.

- Je ne me voyais pas ailleurs qu'ici, près de toi... C'est ce que je veux depuis le jour où j'ai du partir, contraint et forcé... J'aurais remué ciel et terre pour te retrouver s'il l'avait fallu !


Je frissonne légèrement quand il pose sa main sur ma cuisse alors qu'il pose son front contre le mien, ne lâchant pas son regard des yeux une seule seconde. Je pensais retrouver mon meilleur ami et les sensations du passé et même si quelque part, je les ai retrouvé, je les trouve différentes, plus intenses et plus complexes. Ce sont des sensations que je n'ai connu avec personne à ce jour mais après tout, aucune personne que j'ai rencontré suite à mon départ n'ont pu égaler Iago et personne ne l'égalera jamais.

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 22 Juil - 2:07

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Difficile de se dire que toutes ces années perdues entre vous est uniquement dû à vos parents et ce, volontairement. Tu ne t’entends déjà plus tellement avec eux depuis qu’ils t’ont envoyé dans ce camp, mais là, tu les hais de tout ton être, maintenant que tu sais qu’ils t’ont volontairement empêché de communiquer avec Zelda. Tu les détestes et tu n’es clairement pas près de leur pardonner cela. Cependant, malgré ça, tu ne veux pas te précipiter dans vos retrouvailles. Bien sûr que tu meurs d’envie de le lui dire oui, il t’a tellement manqué. Mais tu as aussi peut-être un peu peur de tout gâcher en allant si vite. Tu ne doutes pas un seul instant que la complicité entre vous est toujours là, mais tu sais aussi que tu ressens plus que cela pour lui. Vous avez énormément de choses à rattraper, à réapprendre sur vous aussi. Quatorze années sans nouvelles, ce n’est pas rien quand même. Tu préfères retrouver vos marques dans un premier temps et envisager la cohabitation un peu plus tard. « Je n’ai pas dis non Zelda, juste pas maintenant. On a tellement de chose qu’on a manqué l’un de l’autre, durant tout ce temps, on peut pas juste emménager comme ça ensemble, au risque que ça ne se passe pas bien. Je veux juste qu’on prenne le temps de retrouver ce qu’on a perdu, avant de se lancer dans ce qu’on aurait probablement déjà fait si nos parents s’en n’étaient pas mêlés. » Oui, parce qu’il est évident qu’ils auraient fini par cohabiter ensemble, que ce soit en amis, en meilleurs amis, ou peut-être plus, qui sait ? D’ailleurs sa déclaration te rend les yeux humides d’émotions et te ferait presque regretter d’avoir répondu par la négative pour le moment à sa proposition. C’est étrange ce que tu ressens, c’est tellement plus fort que ce à quoi tu t’étais imaginé, à ce que tu te souvenais de votre amitié. Au fond de toi, tu sais parfaitement ce que cela signifie, ces papillons dans ton estomac, tu sais parfaitement ce que ça veut dire. Et c’est bien à cause de ça que tu n’as pas envie de précipiter les choses entre vous. « Tu ne t’imagines pas à quel point ça me touche de t’entendre dire ça. » Tu éloignes ton visage du sien. Cette proximité te chamboule et si tu ne reprends pas un peu de distance, tu vas finir par l’embrasser d’ici peu de temps. « Je ne veux plus jamais être séparé de toi. » Maintenant que tu l’as retrouvé, tu ne comptes plus le lâcher. Partout où il ira, tu iras. C’est assez contradictoire vu comme ça, avec ta réponse négative, et pourtant tu es tout ce qu’il y a de plus sincère. Et malgré la distance de vos visages que tu as créé, tu ne peux t’empêcher de garder un contact tactile avec lui, comme pour te rassurer qu’il est bel et bien là, avec toi, et qu’il ne s’en ira pas.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 25 Juil - 15:58

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Malgré la situation actuelle et tous les éclaircissements qu'il y a pu y avoir depuis le début de notre conversation, je sais que dès que je serais parti de chez Iago, je devrais appeler ma mère pour lui en parler. Oui, même malgré mon départ et le fait qu'elle ne sache pas où je vis, elle est resté ma confidente, celle à qui je raconte quasiment toute ma vie. Elle est au courant d'ailleurs que j'ai acheté une boulangerie avec une partie de l'argent qu'elle m'a donné et même si je ne roule pas sur l'or, je suis très heureux de la vie que j'ai ici. Vie qui va devenir encore plus belle maintenant que j'ai repris contact avec Iago. Notre lien est aussi fort qu'avant mais non, je raconte n'importe quoi, il est bien plus fort qu'avant.

Je ne peux pas cacher ma déception quand il refuse ma proposition, j'avais pensé surement de façon idéaliste que cela nous rapprocherais de vivre ensemble mais il a choisi de ne pas venir vivre avec moi et je respecte sa décision.

- Iago, tu me connais, non ? Tu sais que je ne reparlerais pas de cette proposition que tu viens de refuser si ça ne vient pas de toi ? Alors si un jour, tu changes d'avis, il faudra que tu fasses le premier pas...

Je hoche la tête en entendant les explications qu'il me donne concernant son refus et même si je comprends son point de vue et que je l'accepte, je ressens quand même un petit pincement dans mon coeur. Je sais très bien qu'on ne pourra jamais rattraper ses 14 foutues années, ce sont des années de perdues qu'on ne retrouvera pas.

Je souris doucement en l'entendant me dire que mes derniers mots l'ont touchés, mots que je pense de tout mon être. J'aurais, en effet, été prêt à remuer ciel et terre pour le retrouver même si pour cela, j'aurais du affronter de nouveau mon père et certainement son père.

- Ils ont réussis à nous séparer une fois et on s'est retrouvé, Iago ! Je te promets que personne ne pourra plus jamais nous séparer sauf la mort !

Oui, je serais prêt à donner ma vie pour lui. Je me rendais de plus en plus compte que je pourrais tout faire pour lui, le meilleur comme le pire quitte à finir en prison ou sous terre.

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 1 Aoû - 21:34

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Tu lui as expliqué tes raisons, et comme tu lui as dit, ce n’est pas un non définitif, mais tu tiens à le rassurer malgré tout. « Et tu me connais, tu sais que je n’attendrais pas que tu en reparles. Quand ce sera le bon moment, je te le dirais. » Tu te connais, il t’a trop manqué, ça ne durera probablement pas une éternité avant que tu ne changes d’avis. Et au fond tu sais que ces quatorze années, jamais vous ne pourrez les rattraper, le temps perdu ne se rattrape pas, mais ce dont tu as besoin, c’est savoir, apprendre de Zelda tout ce que tu as manqué de sa vie. Votre relation ne semble pas avoir changée, au contraire, elle semble même renforcée, cependant, vous avez tous deux, vécu des choses qui vous ont changé, qui ont impacté votre caractère, votre manière d’être. Et ce sont ces choses-là que tu veux connaitre avant de te lancer. Oui, tu te prends sûrement trop la tête, t’entend déjà Soledad te faire la morale que t’es qu’un idiot de ne pas avoir accepté, alors que t’attendais que ça depuis son départ. Tu es bien plus spontané que ça d’ordinaire, tu l’étais avant. Mais là, clairement, quelque chose – ou quelqu’un – te retient. Ces mêmes personnes dont il fait mention. Tu souris à sa phrase, ça te fait penser à ce qu’on dit lors d’un mariage, il est encore plus touchant. Il te fait presque déjà regretter d’avoir refuser sa proposition, mais tu ne dis rien, tu n’as pas envie de passer pour une girouette indécise. « Et on était mineur, tout juste pré-ado, maintenant on est adulte, ils ne pourront plus rien faire pour nous séparer. » Zelda t’attire comme un aimant, c’est plus fort que toi, et tu anéanti en quelques secondes, la distance que tu avais repris. Ta main se pose sur sa joue, ton front se pose contre le sien et tu fixes ses beaux yeux verts de ton regard. « Tu me le promets vraiment, plus jamais tu ne me laisseras ? » Tu n’attends pas sa réponse, en réalité, tu n’as pas besoin de sa réponse, tu la connais déjà, elle est évidente, il est revenu pour toi. Tu scelles vos lèvres ensemble, doucement, presque tendrement, en fermant les yeux. Tu ne sais pas ce que ça veut dire, ce que ça signifie réellement, tu ignores l’impact que ça aura sur votre amitié, tu sais juste que tu en mourrais d’envie depuis que tu l’a vu sur la plage.
crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 1 Aoû - 22:38

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Quand je lui ai proposé de venir vivre avec moi au dessus de la boulangerie, ce que je ne lui ai pas dit c'est que c'est une proposition provisoire puisque je suis en train de parlementer pour acheter une villa sur la plage, dans un endroit reculé afin de faire quelque chose qui me tient à coeur depuis des années et même si cela ne se fera pas dans les 15 jours qui viennent, mon projet commence à pointer le bout de son nez. Cependant, personne n'est encore au courant de ce fameux projet qui doit rester top secret si je ne veux pas que certaines personnes me mettent des bâtons dans les roues.

- J'attendrais dans ce cas que tu te décides, Iago...


Je me perd dans mes pensées pendant quelques secondes avant de me demander ce que fait Iago dans la vie niveau études et niveau boulot, on a parlé de ce que je fais mais pas de ce qu'il fait. Je suis genre vraiment un boulet sur ce coup.

Je souris tendrement quand il vient de nouveau se rapprocher de moi et qu'il colle nos fronts ensemble.

- Je te le promets, Iago ! Personne ne nous séparera jamais !

J'ai à peine le temps de finir ma phrase que je me retrouve avec ses lèvres sur les miennes et bordel de merde, c'est la plus fantastique des sensation qui puissent exister au monde. Je ne réfléchis pas plus longtemps avant de prolonger le baiser, voulant lui montrer de la sorte que oui, personne ne nous séparera et tant pis si il comprends directement les sentiments que tu as pour lui depuis des années.

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Mer 1 Aoû - 23:36

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Sa promesse créé quelque chose d’indescriptible en toi, comme un soulagement. Soulagement qui s’accentue quand tu le sens répondre au baiser que tu lui offres. Au fond tu sais exactement ce que ça signifie, pour toi, comme pour lui, quand bien même tu n’es pas dans sa tête. Tu n’as cessé de penser à lui durant quatorze années, et tu sais que s’il ne serait pas parti, il ne serait probablement pas resté seulement ton meilleur ami. Zelda est revenu à Pleasure Beach tant d’années, et ce, rien que pour toi. Il est donc évident qu’il pense exactement comme toi. Ce baiser, c’est juste l’aboutissement de ce qui aurait dû arriver il y a déjà de nombreuses années. Ce baiser, c’est l’aboutissement de quatorze ans de frustration. Et tu n’as pas absolument pas envie qu’il s’arrête. Plus les secondes s’égrènent, plus tu ressens comme un volcan de joie en toi. Une sensation de bien-être comme tu n’en as pas ressenti depuis très longtemps. Pour la première fois en quatorze ans, tu as l’impression d’être entier. Zelda a toujours été plus que ton meilleur ami, il est ton âme sœur. Evidemment, enfant, tu ne pouvais pas en avoir conscience, tu le sentais, tu le savais, mais tu aurais été incapable de mettre le bon terme sur ce qui vous lié et qui de toute évidence, vous lie toujours.

Tu intensifies le baiser, allant même jusqu’à passer tes bras autour de son cou. Manière inconsciente de ne pas envie de le laisser partir ? Peur de le voir disparaitre. Peur qu’il s’agisse que d’un rêve. Et que Zelda ne soit plus là quand tu te réveilleras. Pourtant tu le sens, là, contre toi et tu te laisses totalement emporter par ton envie, par ce désir que tu nourris pour lui depuis tant d’années. « Ne pars pas. Reste avec moi ce soir. » Tu profites de reprendre un peu d’air pour lui glisser ton envie de le voir passer cette soirée en ta compagnie. Vous avez tellement de choses à vous dire, à partager.

crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Jeu 2 Aoû - 14:30

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Sentir enfin ses lèvres contre les miennes, c'est une putain de sensation tellement indescriptible que j'aimerais que tout le monde puisse ressentir un jour. Ce sentiment de plénitude, de bien être et d'être entier, avec cette sensation que rien de mal ne pourrait arriver. Mais attention, trouvez vous votre propre ascenseur à sensation, Iago est mien et je refuse catégoriquement de le partager même si je sais quelque part que pour le moment, je suis dans l'obligation de le partager avec Soledad pour mon plus grand malheur.

Quand il recule ses lèvres des miennes après ce baiser si fabuleux que j'ai l'impression que c'est mon premier baiser, le premier vrai baiser que je donne à quelqu'un et c'est à la personne qui fait battre mon coeur depuis tant d'années que je l'ai offert.

Je souris grandement en entendant les mots qu'il prononce alors que je l'attire encore plus contre moi pour qu'il vienne s'installer à califourchon sur mes genoux.

- Si tu veux de moi, ce soir, je reste Iago... Je devrais juste partir vers 4 h du mat pour aller travailler, ok ?

Je ne peux pas résister plus longtemps à la tentation de gouter ses lèvres à nouveau comme pour vérifier que ce n'est pas un rêve que je viens de faire, pas un de mes rêves où je nous imagine en train de faire des choses pas très catholiques.

Et c'est perdu dans les sensations qu'il me fait ressentir que mes mains se dirigent sous son tee shirt pour caresser sa peau, caressant la peau de son torse avec un sourire sur les lèvres et le coeur battant la chamade.

by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 5 Aoû - 11:44

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Cette sensation de plénitude semble presque irréelle. Sentir les lèvres de Zelda contre les tiennes, tu en as rêvé un nombre incalculable de fois, depuis que tu as pris conscience de ce que tu ressentais pour ton meilleur ami. Mais c’est encore mieux en vrai que tu n’as jamais pu l’imaginer. Cette vague de chaleur qui grimpe en toi. Cette explosion de bonheur dans ton corps et dans ton cœur. Tu as l’impression d’avoir jamais partagé ça avec qui que ce soit. C’est plus intense, plus fort, plus vrai que tout ce que tu as pu connaitre jusque-là. Et tu sais pourquoi. Parce qu’avant aujourd’hui, il n’y avait jamais eu de sentiment. Tu te laisses guider par Zelda et t’installe à califourchon sur lui, fixant son regard et souriant. Tu as l’impression d’avoir jamais autant sourit dans ta vie depuis son départ, que ces derniers moments depuis que tu l’as aperçu sur la plage. Les bras toujours autour de son cou, une de tes mains, va jouer à la base de ses cheveux, alors qu’il t’offre à nouveau ses lèvres. Evidemment, tu te laisses emporter par la vague de chaleur et de bonheur qui t’inonde. Tes yeux se ferment pour profiter pleinement de la sensation intense que ça te procure. « Je veux de toi Zelda. » Tu ne précises pas ce soir, parce qu’en réalité tu veux de lui bien plus qu’uniquement ce soir, tu le veux lui tout court, tous les jours, toujours. Aussi vite tu reprends le baiser que vous échangiez. Un baiser enflammé. Là tout de suite, tu te fiches un peu qu’il devra partir à quatre heures du matin, il n’y a que l’instant présent qui compte à tes yeux. Ton corps se colle entièrement à lui, faisant même basculer Zelda sur le dos. Tu te laisses totalement emporter par tes sentiments. Ça va vite, sûrement trop vite. Mais bordel… quatorze années de frustration. Quatorze ans que t’attendais ça.
crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 918
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach
Passion : Le chant et la patisserie
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 5 Aoû - 14:58

Retour au pays

Les souvenirs me brisent le coeur comme chaque vague qui s'échoue sur le sable


Iago et Zelda
Honnêtement, je ne sais même pas comment je fais pour me rappeler comment on respire mais j'y arrive comme si Iago était mon air et ma respiration en même temps. Ses lèvres avaient pour moi comme une sensation de trop peu, une sensation que j'ai besoin de ressentir à nouveau et c'est la raison pour laquelle je m'empare de ses lèvres une nouvelle fois avant de l'entendre me dire qu'il veut de moi. Il ne précise pas si c'est juste pour ce soir, juste pour un soir ou pour plus longtemps et j'avoue que je n'ai pas la volonté de briser notre moment pour savoir ce que représente à ses yeux, les petits mots qu'il a prononcé.

Je rigole doucement contre ses lèvres quand il colle son torse contre le mien et qu'il me fait tomber en arrière mais sentir son corps contre le mien est une sensation merveilleuse que je n'ai ressenti avec personne et surtout pas juste en étant contre le corps d'une personne. Le regardant dans les yeux, je ne réfléchis pas une seule seconde pour lui retirer son tee shirt après avoir décollé nos lèvres pour revenir ensuite l'embrasser avec passion.

Je veux pouvoir toucher son corps et découvrir sa peau chaude sous mes mains même si je me doute qu'il ne voudra pas aller plus loin pour ce soir. On ne doit pas aller trop vite mais c'est hyper compliqué de ne pas me laisser aller à mes envies alors que quasiment rien nous sépare.
by miss horan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://l-vie-est-belle.forumactif.com
Administratrice d'enfer
avatar
Messages : 587
Age : 25
Localisation : Pleasure Beach, quelque part entre ton appart et la mer
Passion : la mer, le patinage artistique, le football et l'écriture
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   Dim 5 Aoû - 17:39

you don't know how much
i've missed you
Zelda & Iago



Ton cœur bat la chamade et est sur le point d’exploser d’amour, tellement tu te sens éperdument bien, là, dans les bras de Zelda. Tu te laisses totalement emporter par son corps, ses lèvres, ses mains sur toi, l’ivresse de l’instant. C’est grisant d’enfin pouvoir être avec lui. Malheureusement, les démons du passé refont surface lorsqu’il t’enlève ton haut. Loin d’être pudique, tu t’en fiches d’être torse nu devant lui. C’est juste que là, toi au-dessus de lui, à la manière dont vous vous embrassez, ça implique qu’il attend plus de toi. Ce plus que tu n’es pas encore prêt à lui donner. C’est con à dire, mais tu ne l’as jamais fait, c’est pas les occasions qui ont manquées, juste ton foutu passé et personne n’était Zelda. Alors oui, cette fois c’est bien lui, mais c’est pas aussi simple pour autant. Tu l’arrêtes en te redressant, posant tes mains sur son torse et tu le regardes furtivement dans les yeux. « Désolé. » Que tu lui souffles doucement, avant de venir t’allonger contre lui, posant ta tête sur son torse, ton bras autour de sa taille. Tu ne sais pas trop comment lui expliquer ce soudain changement, alors tu attends ses questions, auxquelles tu essayeras de répondre du mieux que tu peux. Ce sera plus simple pour toi en étant dirigé par ses questions. Sinon tu risque de t’emmêler dans tes explications. Tu sers, cependant un peu plus contre lui. Tu ne peux, certes, aller plus loin ce soir, c’est n’est pas pour autant que tu n’as pas besoin de sa proximité et de le sentir contre toi.
crédit by miss horan pour La vie est belle

_________________


we are unstoppable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago   

Revenir en haut Aller en bas
 
you don't even know how much i've missed you ✜ zelda&iago
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» The Legend of Zelda : Return of Ganon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La vie est belle :: Pleasure Beach :: La plage :: Marina beach-
Sauter vers: